À la fin de 2014, Sea-Watch est née d’une initiative de volontaires qui ne pouvaient plus rester impassible et regarder des personnes mourir en Méditerranée.

L’Union européenne est attachée à la démocratie et aux droits de l’homme, mais dans un même temps elle continue de s’isoler des personnes qui s’enfuient, que ce soit par le biais d’installations de sécurité aux frontières valant des milliards ou par des accords douteux et controversé en terme de droit international avec des pays tiers tels que la Turquie. En raison de cet isolement, des milliers de personnes se noient chaque année dans l’espoir d’atteindre un port sûr en Europe, beaucoup d’entre elles à portée de vue de nos côtes et de nos plages

C’est pourquoi nous nous sommes consacrés au sauvetage en mer. Personne ne mérite de mourir aux frontières extérieures de l’Union européenne en cherchant une vie plus sûre et plus humaine .

Nous essayons de combler le fossé laissé par le sauvetage en mer institutionnalisé, tel que l’opération Mare Nostrum qui, avec un mandat clair, a secouru plus de 130 000 personnes mais qui n’a pas été pérennisé par l’Union Européenne et a donc pris fin. Nous essayons de le remplir aussi longtemps que possible et dans la mesure de nos moyens. Nous considérons cela comme notre devoir humanitaire. Cependant, le fait que des organisations privées prennent en charge le sauvetage en mer en Méditerranée à la place des États ne peut et ne doit pas devenir permanent ! Nous appelons à un sauvetage en mer international, institutionnalisé, avec un mandat clair. Ainsi que, sur le long terme, à des voies d’entrée légales et sûr pour celles et ceux qui recherchent une protection au sens du terme #SafePassage.

Depuis début 2015, notre organisation croît constamment, elle est composée principalement de volontaires engagés au travers de toute l’Europe qui travaille à l’organisation du projet et à la mise en œuvre de Sea-Watch. Nous nous finançons exclusivement par des dons.

Nous essayons de sauver autant de personnes que possible de la mort par noyade. Sea-Watch a contribué, jusqu’à présent, à sauver plus de 35 000 personnes.

Le 19 mai 2015, Sea-Watch e.V. a été fondée. Elle est responsable de notre travail en tant qu’entité juridique à but non lucratif (Association à but non lucratif allemande: VR 34179 B).
Bureau de l’association:
  •      Johannes Bayer (président de l’association)
  •      Joshua Krüger (vice-président de l’association)
  •      Klaus Stramm (trésorier)
  •      Holger Mag
  •      Matthias Kuhnt
Le bureau de l’association de Sea-Watch e.V. travaille exclusivement en tant que bénévole !

Les visages de Sea-Watch

Assemblée générale de Sea Watch

Les sympathisants de l’association débattaient pendant 1 week-end Au début du mois, Sea-Watch avait invité à son assemblée générale. Des membres de l’association, des activistes et ami*es de Sea-Watch se retrouvaient à Brandebourg et débattaient pendant 1 week-end de l’avenir du sauvetage de détresse et de notre travail. En plus, ce week-end servait à tous…

Capitaine Pia: « Nous sommes des européen.nes privilégié.es »

Pia Klemp de Bonn a commandé le navire Sea-Watch 3 début novembre pour sa première mission de sauvetage au large des côtes libyennes. Dans cet interview, la jeune femme de 34 ans nous donne un aperçu de la vie quotidienne de l’équipage. Dans le monde entier, seul un navire sur cent est commandé par une…

Quand le travail humanitaire devient politique

La pédiatre Caro et son engagement chez Sea-Watch Carolin Möhrke, 38 ans, travaille comme pédiatre dans une petite ville en Allemagne de l’Est. Elle a choisi volontairement un temps partiel à l’hôpital local. Chaque fois qu’elle n’y travaille pas, elle s’engage comme bénévole. Caro a déjà eu l’occasion de s’occuper d’enfants du monde entier au…

Contrôler les trolls

Notre modératrice Facebook s’engage tous les jours dans la lutte pour la vérité – et contre la haine „Fais attention à toi – toute cette haine, ça va te faire quelque chose. “ Cette phrase qu’elle a souvent entendu ces derniers temps, tourne sans cesse dans la tête de Leonie. „Que va-t-elle me faire? Beaucoup…

« Ce devrait être complètement normale de sauver des humains »

Sans l’expert en logistique, Welf Seyer, rien ne va chez Sea-Watch  Est-ce qu’on peut vraiment faire la différence là-bas ? Avec un si petit bateau ? Est-ce le bon chemin ? Welf Seyer était sceptique lorsqu’il a lu un article sur Sea-Watch dans un journal en 2015. Un peu plus tard, il a appris que…

Bureau Legal

Sea-Watch e.V.
c/o dka-Anwälte
Immanuelkirchstraße 3-4
10405 Berlin

Questions sur l’association? verein@sea-watch.org

Bureau de Berlin

Sea-Watch e.V.
Moosdorfstraße 7-9
12435 Berlin

Contact