Sea-Watch et la Cpt. Rackete: Le respect des droits de l’homme face à l’échec de L’UE

+++ Le Sea-Watch 3 entre dans le port de Lampedusa sans autorisation +++ Débarquement des rescapés imminente +++ Enquête ouverte contre notre Capitaine +++   Ni la Commission européenne ni aucun gouvernement européen n’a trouvé la solution pour le débarquement des 40 survivants restants à bord de Sea-Watch 3. C’est finalement la capitaine Carola Rackete…

Sea-Watch exige le débarquement de 43 survivants, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés de demain.

Après s’être vu refuser un port de sécurité pendant 7 jours, les 43 personnes secourues par le Sea-Watch 3 sont toujours bloquées à bord du navire. Sea-Watch appelle les dirigeants européens à organiser un débarquement immédiat et mettre un terme à cette situation insupportable qui ne peut plus durer. La solution est là, plus de…

Les ports sont ouverts ! Les 65 survivants à bord du Sea Watch 3 débarquent à Lampedusa

Hier soir à 20h30, heure locale, les 47 personnes rescapées restantes sur 65 à bord du Sea-Watch 3 ont débarqué en toute sécurité, en étroite collaboration avec les garde-côtes italiens, sur l’île de Lampedusa.  Ce quatrième débarquement cette année en Italie de personnes secourues par un navire de sauvetage civil prouve une fois de plus…

Sea-Watch 3 entre dans le port de Lampedusa en raison d’une urgence humanitaire

Le navire de sauvetage civil Sea-Watch 3 vient d’entrer dans les eaux territoriales italiennes à titre de mesure d’urgence, avec à son bord 47 personnes secourues. Hier soir, les garde-côtes italiens ont ordonné et procédé au débarquement de 18 femmes, enfants et proches masculins, tandis que les autres, dont huit mineurs non accompagnés, une femme…

A nouveau, l’Europe laisse près de 70 personnes se noyer en Méditerranée – Le Sea Watch 3 est en route vers une mission de sauvetage, après que le tribunal ait levé son blocage

Samedi dernier, le Sea-Watch 3 a repris la mer pour reprendre ses opérations de recherche et de sauvetage, après avoir été illégalement bloqué à quai durant plus d’un mois par son propre État du pavillon, les Pays-Bas. C’est une fois de plus le seul navire de sauvetage civil en Méditerranée centrale. Vendredi, environ 70 personnes…