Le Sea-Watch 3 n’est pas un hôtel flottant

Les autorités néerlandaises invoquent la sécurité des réfugiés  en tant qu’argument pour les laisser se noyer. Afin entraver les missions de l’un des derniers navires de sauvetage restants sur la Méditerranée, les gouvernements européens mènent une politique du deux poids deux mesures. Les autorités néerlandaises effectuent aujourd’hui une inspection de la capacité du Sea-Watch 3…