Plus de 100 morts, 47 rescapés et un navire de commerce passible de poursuites

Le président de Sea-Watch, Johannes Bayer: “L’UE prétend lutter contre la traite des êtres humains, mais qu’en est-il si les États passent des journées entières à marchander pour accueillir quelques dizaines de réfugiés et mettent ainsi leur vie en danger?” “Les secours en mer ne doivent jamais dépendre des négociations de l’Union Européenne, les problèmes…